« Théo n’arrive pas à se concentrer. Au bout de deux minutes, il est dans la lune. Nous devons toujours répéter les mêmes choses, et à l’école c’est pareil. Théo est impulsif et inattentif, il gigote beaucoup et joue avec ses crayons. Les devoirs, c’est une bataille de tous les jours… »

 

Comme Emma, Unik peut se sentir anxieux. Aussi, comme Théo,
Unik a la bougeotte et 
 fait toujours plusieurs choses en même temps. 

« Emma est anxieuse, elle a peur d’aller à l’école. Elle cumule du retard par rapport aux autres, elle se plaint de ne pas comprendre ce que disent les autres. Tout irait trop vite pour elle. Elle a besoin de temps et qu’on soit à côté d’elle pour l’encourager… Les mathématiques, c’est sa bête noire. Elle ne comprend pas la logique. Elle préfère la lecture ou le dessin. »

 

Ces inquiétudes rapportées par les parents, nous les entendons souvent dans nos pratiques. Chaque enfant est unique et possède son propre fonctionnement : il a des forces et des faiblesses mais parfois ses faiblesses peuvent prendre le dessus dans les apprentissages. Lorsque les échecs se cumulent, que l’enfant développe des craintes par rapport à l’école ou présente des troubles du comportement, les parents se posent des questions : « Pourquoi mon enfant est différent ? », « Souffre-t-il d’un trouble d’attention ? », « Pourrait-il avoir un trouble du spectre de l’autisme ? ». C’est souvent à cette étape que les professionnels(les) ou les proches conseillent de faire une évaluation neuropsychologique… Cependant, qu’est-ce qu’une évaluation neuropsychologique ?

Dans le mot NEUROPSYCHOLOGIE, nous retrouvons les deux concepts le plus importants : le cerveau (neuro) et la psychologie. Cette discipline s’intéresse au fonctionnement de ce formidable organe et plus particulièrement à la cognition (action d’apprendre à connaître, processus d’acquisition de la connaissance). Avec l’évolution des neurosciences cognitives, nous savons que la période de l’enfance est un immense chantier de construction : l’enfant apprend une multitude de connaissances, il doit construire des bases, les remanier, les remettre en cause puis les actualiser. Autant d’étapes qui peuvent brouiller les pistes ! Les nouvelles approches cognitives utilisent une belle métaphore pour le développement : les vagues. Chaque pensée est une vague, elle se rapproche de la côte et rencontre d’autres vagues. Elles peuvent se chevaucher à un certain moment, se choquer ou s’influencer indirectement, en apportant plus de puissance à la première vague ou au contraire la détourner de sa trajectoire initiale.

Dans notre clinique, nous cherchons à comprendre le fonctionnement unique de l’enfant et évaluer son impact sur les apprentissages. Nous tentons de cerner la personnalité de l’enfant ainsi que de connaître ses réactions face aux émotions. Nous utilisons nos connaissances en neuropsychologie pour proposer des entretiens et des tests standardisés adaptés à la problématique. Notre objectif est d’apporter une meilleure compréhension de l’enfant et de lui proposer une thérapie adaptée en collaboration avec l’école et les parents.

Le petit singe qui accompagne le logo de la Clinique est notre mascotte et se prénomme « Unik ».
À l’image des enfants, il est intelligent, utilise différents moyens pour communiquer et adore s’amuser et apprendre ! 

 

Commentaires