La déglutition atypique (ou trouble oro-myofonctionnel) est un terme utilisé pour indiquer une façon d’avaler différente de ce qu’elle devrait être, soit en poussant avec la langue sur les dents lorsqu’on avale.

Sachez qu’il est normal pour un enfant de pousser avec sa langue sur ses dents de la naissance jusqu’à 6 ans. Avec la chute des « dents de lait » et la croissance de la mâchoire, le patron de déglutition (ou façon d’avaler) change progressivement entre 6 et 10 ans.

Dans certains cas, différents facteurs entravent le développement musculaire de la bouche et amènent une malocclusion dentaire. Tout ceci rend plus difficile l’acquisition du patron adulte.

Généralement, si un enfant n’a pas acquis une déglutition normale après l’âge de 10 ans, celle-ci n’apparait pas sans intervention. C’est dans ces cas qu’un jeune ou un adulte qui consulte en orthodontie pourrait avoir besoin aussi de services en orthophonie.

 

Pourquoi consulter en orthophonie?

Le déséquilibre moteur entraîné par la déglutition atypique demande une rééducation spécifique de la région orale, principalement les lèvres et la langue. Ce déséquilibre demande également d’intervenir sur  certaines « mauvaises » habitudes acquises au cours des années et où celles-ci peuvent aggraver ou maintenir le déséquilibre moteur.   De plus, il est souvent nécessaire d’intervenir au plan de la prononciation de certains sons.

L’orthophoniste est le professionnel de la santé spécialisé dans le fonctionnement de ces structures et peut alors vous proposer les exercices spécifiques et personnalisés pour rétablir l’équilibre moteur, changer certaines habitudes et maintenir une belle dentition.

 

À quel âge et quand peut-on commencer les traitements ?

La plupart des jeunes peuvent être vus dès l’âge de 10 ans, parfois plus tôt. Les critères pour commencer les interventions sont les suivants :

Avoir terminé les traitements d’extension palatine, lorsque nécessaire.
Être assez motivé (autant l’enfant que les parents) pour faire des exercices réguliers et quotidiens.
Avoir une bonne auto-perception.

Il peut arriver que certains enfants qui ont de mauvaises habitudes orales (ex : succion tardive du pouce ou des doigts, se ronger les ongles, respiration buccale) soient vus plus tôt, soit entre 6 et 9 ans, pour corriger ces mauvaises habitudes, principalement.

En général, à la Clinique Comm’Unik, les traitements en orthophonie ne commencent pas avant l’âge de 9-10 ans. Avant cela, le patron de déglutition peut changer de lui-même, et plusieurs enfants manquent de motivation ou d’auto- perception pour réussir le programme prévu au complet.

 

Comment corriger ce problème?

L’orthophoniste doit d’abord faire une évaluation complète de la bouche : force des lèvres, position des dents, apparence du palais, mouvements de la langue, etc.  Elle regarde aussi comment fonctionnent ces structures pendant la déglutition, en parole et au repos.  Selon les résultats obtenus, elle propose un programme d’activités permettant de rééquilibrer les structures orales.

C’est la posture de la langue au repos qui influence le plus le positionnement des dents, et non seulement son mouvement lors de la déglutition.

Pour avoir de bons résultats, il faut s’attendre à faire de courts exercices d’environ 15 minutes, 3 fois par jour. Sans cet « entraînement », les muscles ne pourront faire correctement leur travail pour bien avaler et parler, et surtout, le transfert au quotidien ne pourra se faire.

L’objectif ultime est d’obtenir une position adéquate de la langue au repos, en déglutition et en parole en tout temps, sans devoir y penser!

 

Devrais-je consulter?

Une personne de plus de 10 ans qui présente au moins 2 de ces symptômes devrait avoir une évaluation en orthophonie.  La personne qui…

… a souvent les lèvres entrouvertes;
… respire surtout par la bouche;
…suit des traitements d’orthodontie pour des dents supérieures trop avancées, ou la mâchoire reculée;
… pousse avec sa langue sur ses dents pour avaler;
… se fait dire qu’il/elle parle « sur le bout de la langue ».

En cas de doute, vous pouvez aussi demander l’avis de votre dentiste, votre orthodontiste ou me contacter directement!

Au plaisir!


Karine Ross,
M.O.A., orthophoniste et propriétaire

 

Commentaires